Charlie Hebdo bouleverse la famille de Stromae : la mort atroce de son père.

Charlie hebdo connait-il son histoire ? pourquoi ce trait d’humour ? Le buzz ?

L’information provient du quotidien belge néerlandophone, Het Nieuwsblad, les proches du chanteur auraient été bouleversés par la couverture du journal satirique français.
Les dessinateurs de Charlie Hebdo savaient-ils que le père de Stromae avait été “découpé en morceau”?, se questionne la famille de Stromae. Les proches du chanteur, indignés par la dernière couverture du journal satirique, auraient confié leur vif émoi au journal belge Het Nieuwsblad.

Dans leur 1236e numéro, paru ce mercredi 30 mars dans les kiosques, les journalistes de Charlie Hebdo ont choisi, pour représenter les attentats de Bruxelles, de croquer le chanteur Stromae cerné par des membres humains déchiquetés. Sur fond de drapeau belge, l’artiste se demande «Papa où t’es?», tandis qu’un bras, une jambe et un oeil lui répondent en choeur: «Ici», «Là», «Et là aussi.»

Un père décapité et découpé en morceaux au Rwanda
Un trait d’humour qui n’a pas plu à la famille de Stromae. Car sous couvert d’avoir caricaturé l’actualité, comme a l’habitude de le faire le journal, la une ferait aussi référence à un pan de l’histoire plus ancien. À savoir le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994. Période durant laquelle le père de Stromae perdit la vie dans d’horribles circonstances. Son corps fut découpé en morceaux.

Les proches de Stromae se demandent par conséquent si Charlie Hebdo avait connaissance de ces antécédents familiaux. En effet, cette couverte réveille le souvenir de la mort atroce du père du chanteur belge et rwandais.

Commenter

commentaires

4 thoughts on “Charlie Hebdo bouleverse la famille de Stromae : la mort atroce de son père.

  • 1 avril 2016 at 10 h 59 min
    Permalink

    C’est pas des  » journalistes » qui travaillent à Charlie hebdo? c’est leur travail de savoir…surtout des journalistes Français! La France a baigné jusqu’au cou dans le génocide des tutsi au rwanda. Soit ils sont aussi ignorants que le commun des mortels francais face à notre tragédie ou ils sen foutent comme la plupart d’entre vous…

    Reply
  • 1 avril 2016 at 13 h 10 min
    Permalink

    Je n’ai peut être que 16 ans,
    Mais ce qui me fais rire, c’est que Charlie Hebdo se permet de se foutre de la gueule de tout le monde,
    Mais quand les attentats dans leur entreprise a eu lieu, là, tout le monde faisait des beaux dessins, etc,
    Et je suis même sur, qu’à l’heure d’aujourd’hui, les personnes ne savent plus de quel côtés se mettre, et un coup ils sont pour Charlie parce qu’ils trouvent leurs caricatures marrantes et réalistes, et un autre coup, ce sont des cons et faut qu’ils se remettent en question,

    Je n’ai qu’une seule phrase à dire,
    Elle est bien belle la France,

    Bonne journée?

    Reply
    • 3 avril 2016 at 16 h 59 min
      Permalink

      Les gens confondes,
      Ils utilisés Le « JE SUIS CHARLIE » pour soutenir les morts des attentats incluant celui de l’ hypercacher, je ne suis personnellement pas fan de ce journal mais en venir à tuer pour une raison pareil c’est inadmissible. Ce qui me choque c’est qu’il ose caricaturer de tel chose, mais d’une certaine manière tu as raison parce que c’est un peu hypocrite de se revendiquer Charlie si on a jamais aimé cette merde (c’est uniquement mon avis).
      Tout de même, ils ne méritaient pas la mort.
      Et puis c’est facile et lache de régler ses problèmes se tournant vers la violence.
      Bonne soirée
      Ps: je suis également jeune (j’ai 14ans et demi)

      Reply
  • 3 avril 2016 at 1 h 09 min
    Permalink

    Ah Charlie Hebdo, tout cet argent récolté par les dons pour sauver « The journal ».
    En fin de compte, puisqu’ils ont eu mal se permettent de faire mal aux autres.

    Un journal qui ne fait rire (ou plutôt ricaner ) que l’imprimeur qui doit se réjouir et se dire: Ils sont vraiment fous ces lecteurs! Que leur folie continue . Je me mets à la place de ceux qui ont perdu un être cher. Quel humour?? Je pense qu’il est temps de fermer ce journal !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *